De NOUS, en plus du bout …

... Ou, « Croire aux fauves » … et vivre … plus loin

À la ‘Collection Verticales’ de Gallimard, paraît le récit de Nastassja MARTIN, l’anthropologue française, qui s’en revient de contrées aux grands lointains.
… Aux marges des incertains … là où dire, c’est forcément … convoquer.

Si ce livre précieux vous advient, … sans doutes, y aura-t-il motifs, à y songer …

Os et Nu

« Tu m’as dit:
As-tu remarqué
Que dans le mot “Nous”
Il y a “os” et “nu”?
Je comprends mieux maintenant pexels-photo-1405773
Le terrible secret de notre solitude
L’indigence de ma peau
Et le bruit sourd qui s’insinue
Pulsion de sang battant le manque
Dès que s’étirent jusqu’au silence
Nos cris de bêtes
Cherchant l’une dans l’autre
L’essentielle substance »
Catherine Smits, ‘Recueil particulier Traduzione di Marcello Comitini (1mn20) – 🙂  … Lettura di Luigi Maria Corsanico’ …

european-brown-bear-wild-animal-bear-dangerous-158233« En ce  jour du 25 août 2015, l’événement n’est pas : un ours attaque une anthropologue française quelque part dans les montagnes du Kamtchatka. L’événement est : un ours et une femme se rencontrent et les frontières entre les mondes implosent. Non seulement les limites physiques entre un humain et une bête qui, en se confrontant, ouvrent des failles sur leurs corps et dans leurs têtes. C’est aussi le temps du mythe qui rejoint la réalité ; le jadis qui rejoint l’actuel ; le rêve qui rejoint l’incarné.» (Page 137)

pexels-photo-213988 (… ) Nous tombons l’un sur l’autre : si le kairos doit avoir une essence, c’est celle-ci. Une aspérité du terrain nous cache l’un à l’autre, la brume monte, le vent n’est pas dans le bon sens. Quand je le vois il est devant moi, il est aussi surpris que moi. Nous sommes à deux mètres l’un de l’autre, il n’y a pas d’échappatoire possible, ni pour lui ni pour moi. Daria m’avait dit, « Si tu rencontres un ours, dis-lui “je ne t’attrape pas, tu ne m’attrapes pas non plus” ». Oui, certainement, mais pas là. Il me montre les dents, il a peur sûrement, moi aussi j’ai peur, mais je ne peux pas fuir, je l’imite, je lui montre les dents. Tout va très vite ensuite. Nous entrons en collision il me fait basculer j’ai les mains dans ses poils il me mord le visage puis la tête je sens mes os qui craquent je me dis je meurs mais je ne meurs pas, je suis pleinement consciente.

pexels-photoIl lâche prise et m’attrape la jambe. J’en profite pour dégager mon piolet qui est resté à ma bretelle depuis le glacier ce matin, je le frappe avec, je ne sais pas où car j’ai les yeux fermés, je ne suis plus que sensation. Il lâche. J’ouvre les yeux, je le vois s’enfuir en courant en boîtant, je vois le sang sur mon arme de fortune. Et moi je reste là, hallucinée et sanguinolente, à me demander si je vais vivre mais je vis je suis plus lucide que jamais, mon cerveau semble fonctionner à mille à l’heure. Je me dis : si je vis, je vais avoir des choses à dire et à faire dans cette vie. Je me dis : si je vis, ce sera une deuxième naissance.

… Dans NOUS, … il y a NU, OS, et …  l’ OSmonde

Ô mes fougères, j’ai passé…

pexels-photo-1405772 » Ô mes fougères, j’ai passé
Dans votre vallon immobile ;
Le jour lentement effacé
Inclinait son azur tranquille
Dans le ramage des bouleaux
Et sur vos feuilles de dentelle
Que des reflets bleus comme une eau
Couvraient d’une teinte irréelle :
Mes tristes mains ont caressé
Lentement dans le soir tranquille,
Larges fougères immobiles,
Votre feuillage et j’ai passé. »
Cécile SAUVAGE (1883-1927) , du Recueil, ‘Le vallon’ (1913).

Pour aller plus avant :
pexels-photo-1030883 De quoi lire : ‘ La Femme qui a vu l’Ours ‘, ‘ Nastassja MARTIN:  » l’ours venait de droite, moi de gauche, nous nous sommes rentrés dedans ». ‘ ‘ Diacritik,  » Dans la gueule de l’ours. » ‘ ‘ Les âmes Sauvages ‘ Ed La Découverte (2016).
  Cécile SAUVAGE (1883-1927), sa Biographie.
  Revue ‘SALAMANDRE’,  n°255 de décembre-janvier 2020 : «  L’ours le temps du rêve».
‘La Grande Oreille’, des Contes aux arts du récit, ‘ Sur les traces de l’Ours ‘ n°72, Hiver 2017-2018.
… { Confins} { Marge } { Liminarité  !!! } { Frontière } { Entre-deux Mondes } ( page 127).
… De quoi écouter:
Entretien avec Nastassja MARTIN ( 1h – sur France Culture ) :
« Il faut repenser le vivant qui est lui-même en train de se repenser »  … Par les temps qui courent …

Et , « Croire aux fauves »… pour vivre … plus loin ! …

3 réflexions sur “De NOUS, en plus du bout …

  1. Quels collages !!! De plus 😉 … Aux ‘ Coupés du Monde ’ …

    { DESCENTE AUX ENFERS ANNULÉE}, fait en anagramme :

    { FAUNE, ÉLANCE TES DEUX RENNES} ¡ !


    En cette nouvelle année, meilleurs souhaits, 😉

    Post Scriptum: J’ai essayé de poster un commentaire sur le fil des ‘coupés’, … mais allez savoir où vont les Rennes après ça … ¿? Mystères du net, sans doutes !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.