‘ LES CHEVAUX D’ACHILLE ‘

Pour …

« Pour qu’une oeuvre d’art soit vraiment immortelle, il faut qu’elle sorte complètement des limites de l’humain …
De cette façon elle s’approchera du rêve et des limites de l’humain.
 »
 Giorgio de Chirico ( 1888- 1978 )

À la vue de Patrocle sans vie,

lui, si vaillant, si vigoureux, si jeune,

les chevaux d’Achille se mirent à pleurer,

leur nature immortelle se révoltait

devant ce spectacle de la mort.

Ils remuaient leurs longues crinières,

secouaient leurs têtes, battaient la terre,

ils se lamentaient sur Patrocle, à présent sans âme,

ravagé, un rebut de chair sans vie ,

son esprit disparu,  sans défense,  sans souffle,  

rendu de la vie au grand Rien.

Zeus, voyant ses chevaux immortels en larmes, fut touché.

“Aux noces de Pylée” dit-il,

“Je ne devais pas me laisser à mon impulsion,

on n’aurait pas dû vous donner, mes pauvres chevaux.

Votre place n’était point parmi les humains,

ces pitoyables jouets du destin.

Vous, que ni la mort, ni la vieillesse n’atteignent

vous êtes en train de souffrir de misères temporelles,

participant aux malheurs des hommes”. 

Pourtant, les deux nobles bêtes, versaient toujours leurs larmes
devant l’indicible désastre de la mort.

LES CHEVAUX D’ACHILLE’ Constantin Cavafy (1863-1933)

 ( d’après l’Illiade Ψ’ 276-284 et ρ’ 426-449 d’Homère )

« Le tien et le mien, ces mots froids entre nous n’ont jamais été dits. »
Constantin Cavafy , ‘Anne Delassene‘ (1927)

Pour voir plus loin :

Constantin CAVAFY ou CAVAFIS (1863-1933), et ce pourquoi … de PEYO :
« (…) Je me suis demandé pourquoi, ils arrivaient à le caresser et pas moi ?  Pourquoi, il pouvaient l’approcher, avoir accès à lui et pas moi ? (…) »
Xanthos et Balios
The divine horses of Achilles, Balios and Xanthos 1963 Giorgio de Chirico ( 1888- 1978 )

In PICTURES :
‘Doctor Peyo’: the horse comforting cancer patients in Calais .
 L’association de PeyoLes sabots du coeur ‘ .
L’histoire du cheval Peyo nominée au World Press Photo . Jéremy Lempin ‘ par Sophie Dufau
… De Légendes …

À Suivre

Crédit photo : ‘ Daria Shevtsova

2 réflexions sur “‘ LES CHEVAUX D’ACHILLE ‘

  1. Mille 🙂 mercis, Jolie Jolie Plume,
    < Tout en chœur… ça promet !!

    De Constantin Cavafy , 'J’ai tant fixé la beauté' (1917)

    J’ai tant fixé la beauté
    Que mes yeux en sont pleinement emplis.
    Lignes du corps,
    lèvres rouges,
    membres voluptueux.
    Chevelures semblant tomber des statues grecques,
    toujours belles même quand échevelées
    elles retombent un peu sur un front blanc.
    Visages de l’amour comme le désirait mon poème…
    Visages à peine entrevus, dans mes nuits,
    dans les nuits de ma jeunesse…

    Pour Plus, voir aux Esprits Nomades et Notes de Passages !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.